Ce matin nous avons eu le plaisir de participer à une promenade d’observation sous la coordination de l’Association pour la protection du cadre de vie et de l’environnement balmanais (APCVEB).

Depuis plusieurs années, les bénévoles de Biodiv.Balma ont rassemblé des observations réparties sur de nombreux secteurs de la commune. Ces informations ont déjà permis d’acquérir une bonne connaissance de certains milieux. Nous avons découvert à cette occasion de nombreuses espèces animales et végétales dans ignorions même l’existence dans notre commune ; qui savait que de la mélisse, de la verveine officinale poussaient à l’état sauvage dans le bois de la Linasse ? Il ne nous reste plus qu’à ouvrir une pharmacie… Quand aux araignées et autres insectes, qui aurait cru que ces animaux tant haïs et craints pouvaient offrir une telle variété? Sous la houlette de connaisseurs expérimentés, nous nous sommes promenés dans le sentier arboré du bois et avons ouvert grand nos yeux et nos oreilles. Qui savait que la feuille de cornouiller, lorsqu’on la déchire doucement en deux, montre de longs filaments tout doux? Qu’il y a plusieurs sortes de punaises, et en particulier la très jolie punaise arlequin à l’habit bariolé? Quels sont les fruits que l’on peut manger dans les bois? Quel est le chant des piverts, de la mésange, comme les différencier? Nous avons découvert avec émerveillement la richesse et la beauté de la nature à quelques mètres des habitations… Un terrier de renard (ou de blaireau?) a longtemps retenu l’attention des enfants ; mais l’habitant ne s’est pas montré… (heureusement?)

Cette association balmanaise s’est lancée depuis 2009 dans un grand inventaire, afin de mieux caractériser les milieux, d’en connaitre les richesses et de pouvoir les protéger. De nature participative, l’inventaire est l’occasion de sorties multiples annoncées sur le site http://biodiv.balma.free.fr/v0/spip.php et sur la page Facebook de l’Association. Nous avons ainsi appris ce matin qu’une des habitantes avait aperçu un sanglier traverser la route face au collège il y a peu de temps… Sur un passage clouté ! L’association, dans ce genre de cas, rajoute la présence de cet animal sur son inventaire. Elle utilise également des caméras afin de filmer les terriers ; j’ai appris que les terriers étaient partagés entre les blaireaux, les renards, les martres et les belettes qui peuplaient eux aussi notre belle commune… Et qu’on y avait même vu une genette !

Les informations recueillies sont l’objet d’un dépouillement avec le concours de l’association Nature Midi-Pyrénées. Le but est d’associer les Balmanais à une investigation sur la bio-diversité locale doit permettre de sensibiliser les habitants à cet aspect de l’environnement, et de développer le sens de l’observation de la nature ; de dresser un état des lieux et d’entreprendre des comptages ; de suivre comme indicateur l’évolution de cet état au fil des années, au moins sur certaines espèces; de tenter de comprendre, avec l’aide de professionnels, les liens entre ces évolutions et celles de notre environnement, afin de mieux orienter les projets d’aménagement.
L’inventaire collaboratif ciblé sur les orchidées en partenariat avec la mairie et le service des espaces verts a ainsi permis de découvrir trois nouvelles espèces d’orchidées dans notre ville ; elles sont, depuis, protégées et les services municipaux sont associés à cette volonté de préserver ces fleurs rares et fragiles.

Depuis 2014, l’association est partenaire avec le collège. Les candidats aux municipales ont signé une charte prévoyant la réalisation d’un inventaire contributif. Des réunions ont lieu régulièrement au 6 avenue Pierre Coupeau.

– Claire –

 

 

1 commentaire

  1. Bonsoir

    Merci Claire d’avoir partagé notre sortie de samedi dernier et pour ce compte-rendu fort sympathique de cette promenade découverte dans le bois de la Linasse.
    Plusieurs des observations réalisées ce jour ont été enregistrées par les participants sur le site Biodiv Balma.
    J’ai pour ma part sélectionné quelques unes des photos prises ce jour là pour en faire un “post” sur Google Plus, je vous donne en comme convenu le lien qui figure en entête de ce commentaire.

    Cordialement

    Gilles